Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Les exhortations sublimes

7 Avril 2015, 13:41pm

Publié par Baida

Les exhortations sublimes

Exhortation n°31

Allah - تعالى - dit :

"Ô fils d'Adam ! Ta place auprès de Moi est déterminée par le degré de ton attachement au bas-monde et de

l'amour que tu as pour Moi dans ton cœur.
Car Je ne réunis jamais dans un même cœur l'amour pour Moi et l'amour du bas-monde.
Ô fils d'Adam ! Sois scrupuleux et tu Me connaîtras.
Prive-toi de nourriture au-delà du nécessaire et tu Me verras...
Dépouille-toi pour Mon adoration et tu parviendras à Moi.
Purifie ton œuvre de toute bigoterie et je t'ornerai de Mon amour.
Consacre-toi à Ma mention
Mon dhikr et Je te mentionnerai auprès de Mes anges.
Ô fils d'Adam !
Dans ton cœur il y a ce qui est autre qu'Allah, jusqu'à quand tu invoque Allah - تعالى - tout en
craignant ce qui est autre que Lui ?
Si tu savais vraiment la vérité tu ne t'en soucies jamais de ce qui n'est pas Allah et ta langue ne
se relâche jamais dans la mention d'Allah.
Car la non extirpation de l'obstruction relève de la repentance des menteurs.
Ô fils d'Adam !
Si tu crains le Feu comme tu craindrais la pauvreté Je t'enrichirai par là où tu n'attendrais pas.
Ô fils d'Adam !
Si tu désires le Paradis comme tu désirerais le bas-monde Je te comblerais de bonheur dans
les deux demeures.
Si vous Me mentionnez comme vous le faites entre vous, les Anges vous salueront le matin et
le soir.
Si vous aimez Mes serviteurs comme vous aimez le bas-monde, Je vous comblerai des
honneurs accordés aux Messagers.
Aussi ne remplissez pas vos cœurs de l'amour du bas-monde car il est éphémère."

Exhortation n°32
Allah - تعالى - dit :

"Ta patience pour ne pas succomber au péché est plus facile que la patience
d'endurer beaucoup de tourments en Enfer. Car son{ châtiment est un malheur sans fin }(25/65).
C'est que ta patience d'endurer un peu d'obéissance t'apporterait finalement un long repos
pourvu d'une félicité éternelle.
Ô fils d'Adam !
Tu dois avoir confiance dans ce que J'ai garantie pour toi avant que Je nourris autrui de tes
propres subsistances.
Renonce au bas-monde avant que je renonce à toi.
Débarrasse-toi de ce qui est douteux avant que tes bonnes actions soient laminées au jour des
comptes à rendre.
Illumine ton cœur par la mention de la vie future car tu n'as pas d'autre demeure que la tombe.
Ô fils d'Adam !
Celui qui a de la nostalgie pour la vie future se hâte vers les oeuvres pies.
Celui qui craint l'Enfer cesse de faire le mal.
Celui qui interdit les plaisirs à son âme obtient les hauts degrés.
Ô Mûsâ (Moïse) ibn 'Imrân !
Si un malheur te frappe pendant que tu es dans un état d'impureté tu ne dois t'en prendre qu 'à
toi-même.
Ô Mûsâ !
Être démuni de bonnes actions c'est la pire des morts.
Ô Mûsâ ! Celui qui me consulte pas le regrette et celui qui consulte me le regrette pas.

Exhortation n°33
Allah - تعالى - dit :

"Celui qui recherche la réputation par ses ouvres est semblable à celui qui
remonte de l'eau sur son dos jusqu'à la montagne : il ne récolte que la fatigue et l'épuisement
et rien de ses ouvres ne sera accepté et chaque fois qu'il colle à l'eau il ne s'assouplit pas.
Ô fils d'Adam !
Sache que Je n'agrée des œuvres que celles qui Me sont vouées sincèrement.
Aussi, heureux sont les hommes sincères.
Si tu vois la pauvreté frapper à ta porte dis : Sois la bienvenue Ô symbole des saints.
Et si tu vois la richesse qui frappe à ta porte dis : Ce sont des péchés qui ont hâté le châtiment.
Si tu vois l'hôte retenu là-bas dis : Je cherche refuge auprès de Allah contre Chaytân ar-rajîm.
Ô fils d'Adam !
L'argent est Mien, tu es Mon serviteur et l'hôte est Mon Messager ne crains-tu pas que Je te
prive de Mes bienfaits ?
Les substances sont Miennes, l'action de grâce t'en incombe et son profit te revient.
Pourquoi tu ne Me loue pas pour ce dont Je t'ai comblé ?
Ô fils d'Adam !
Il y a trois choses qui t'incombent : l'aumône légale imposable à tes biens, le fait d'entretenir
les liens de la parenté et tout ce qui relève de la famille et de tes invités.
Si tu ne l'acquittes pas de ce que je t'ai imposé
Je le ferai subir un châtiment exemplaire devant les deux mondes.
Ô fils d'Adam !
Si tu ne considères pas le droit de ton voisin comme tu considérerais le droit de ta famille, Je
ne te regarderai pas, Je n'accepterai pas ton œuvre et je n'exaucerai pas ta demande.
Ô fils d'Adam !
Ne te confie pas à une créature comme toi pour que Je ne te confie pas à elle.
Ne traite pas Mes créatures avec orgueil car tu es issu d'une goutte de sperme que J'ai fait
sortir par le conduit de l'urine,
{ d'entre les lombes et les côtes }(86/7).
Ne regarde pas vers ce que j'ai interdît pour toi car les vers de terre commenceront par tes
yeux. Sache que lu répondras du regard et de l'amour.
Et rappelle-toi la situation demain entre Mes mains car Je n'oublie pas ton intérieur pas même
le temps d'un clin d'œil. En effet Je sais ce qui se trame dans les cœurs."

Exhortation n°34
Allah - تعالى - dit :

"Ô fils d'Adam !
Sers-Moi car J'aime celui qui me sert et Je mets Mes serviteurs à son service.
Tu ne sais pas combien tu M'as désobéi dans le passé et combien tu Me désobéiras dans le
reste de ta vie.
Aussi n'oublie pas de Me mentionner car Je fais ce que Je veux.
Adore-Moi car tu es un serviteur humble et Je suis un Seigneur Majestueux.
Si tes frères et tes intimes parmi les fils d'Adam sentent l'odeur de tes péchés et connaissent ce
que Je sais de toi ils ne fréquenteraient plus.
Qu'en serait-il, alors que tes péchés cessent de croître chaque jour et que ta vie ne cesse de
décroître chaque jour depuis que la mère t'a mi au monde ?
Ô fils d'Adam !
Celui dont la barque s'est brisée en mer et qui a regagné le large sur un morceau de bois au
milieu des vagues de la mer n'est pas plus éprouvé que toi.http:
Aussi sois certain à propos des conséquences de tes péchés et aie de l'appréhension à propos
de les ouvres.
Ô fils d'Adam !
Je te regarde avec l'œil de la préservation et Je cache tes péchés.
Je Me passe totalement de toi et toi tu Me désobéis malgré que tu aies besoin de Moi.
Ô fils d'Adam !
Jusqu'à quand te dupes-tu ?
Tu restaures le bas-monde bien qu'il soit périssable et tu ruines la vie future bien qu'elle soit
durable.
Ô fils d'Adam !
Tu ménages Mes créatures et tu les crains par peur de leur mépris.
Ô fils d'Adam !
Même si les habitants des deux et de la terre demanderaient pardon en ta faveur tu devrais
pleurer tes péchés parce que tu ne sais pas dans quel état tu Me retrouveras.
Ô Mûsâ ibn 'Imrân !
Écoute ce que Je dis et ce que Je dis c'est la pure vérité.
Aucun de Mes serviteurs ne croît vraiment en Moi tant que les gens ne soient rassurés contre
son mal, son iniquité, sa ruse, sa calomnie, son injustice et son en vie.
Ô Mûsâ !
{ Dis : La vérité émane de votre Seigneur. Que celui qui le veut croît donc, et que celui
qui le veut soit incrédule. }(Qur’ân, 18 - 29)."

Exhortation n°35
Allah - تعالى - dit :

"Ô fils d'Adam !
Tu te trouves le matin entre deux bienfaits dont tu ne sais lequel des deux est grave pour toi :
S'agit-il de tes péchés cachés aux autres ou bien s'agit-il de l'éloge et du bien en ta faveur
Pourtant si les gens savent ce que je sais de toi ils ne t'adresseraient plus leurs saluts.
Mais ce qui en est plus important c'est ta préservation, ton indépendance par rapport aux gens,
leur besoin de toi et le fait qu'ils cessent de te nuire.
Aussi loue-Moi, Sache la valeur de Mes bienfaits pour toi, purifie ton œuvre de toute
bigoterie, approvisionne-toi comme un voyageur craintif et place ton bien sous Mon trône.
Ô fils d'Adam !
Vos cœurs endurcis pleurent à cause de vos ouvres.
Vos ouvres pleurent à cause de vos corps.
Vos corps pleurent à cause de vos langues.
Vos langues pleurent à cause de vos yeux.
Ô fils d'Adam ! Mes caisses ne s'épuisent jamais.
Plus tu dépenses (dans le bien) plus Je dépense pour toi.
Plus tu te retiens plus Je retiens ce qui devait te parvenir.
En fait ton avarice envers les nécessiteux en refusant de leur donner ce que Je t'ai accordé
comme subsistances provient de ta mauvaise opinion, de ta crainte de devenir pauvre et du
manque de la confiance en Moi.
Ceci parce que J'ai instauré comme principe de ta création le souci des subsistances.
Comme Je te les accorde ; tâche de les dépenser et ne sois pas avare de Mes subsistances en
faveur de Mes créatures car Je t'ai garanti le remboursement et Je t'ai promis la rétribution.
Pourquoi doutes-tu donc de Mon Livre ?
Celui qui ne reconnaît pas Ma promesse et ne reconnaît pas Mes Prophètes, nie Ma
Seigneurie. Et Celui qui nie Ma seigneurie Je le fais tomber en Enfer sur son visage."

Exhortation n°36
Allah - تعالى - dit :

"Ô fils d'Adam !
Je suis Allah et il n'y a d'autre dieu que Moi.
Adorez-Moi, rendez-Moi grâce et ne soyez pas ingrats envers-Moi.
Ô fils d'Adam !
Celui agresse l'un de Mes amis ne fait que Me déclarer la guerre.
Ma colère s'intensifie contre l'agresseur de celui qui n'a d'autre triomphateur que Moi.
A celui qui se contente de ce que j'ai alloué pour lui, Je bénis ses subsistances.
Le bas-monde viendra malgré lui vers lui, même s'il ne le désire pas."

Exhortation n°37
Allah - تعالى - dit :

"Ô fils d'Adam !
Met ta main sur ta poitrine et ce que tu aimerais pour toi-même aime-le pour autrui.
Ô fils d'Adam!
Ton corps est faible, ta langue est légère et ton cœur est un tyran.
Ô fils d'Adam !
Ta mort est ta finalité, œuvre en ce sens avant qu'elle te frappe.
Ô fils d'Adam !
Je n'ai crée aucun de tes organes avant d'avoir crée pour lui sa subsistances.
Ô fils d'Adam !
Si Je t'ai créé aveugle tu regretterais la faculté de voir.
Si Je t'ai créé sourd tu regretterais la faculté d'entendre.
Aussi reconnais la valeur de Mes bienfaits en ta faveur, rends-Moi grâce et ne sois pas ingrat
envers Moi car ton sort final dépend de Moi.
Ô fils d'Adam
Ce que j'ai alloué pour toi ne peine pas pour l'avoir.
Car tout ce que j'ai alloué pour toi ne cesse de te chercher.
Ne jure pas sur Mon Nom en mentant car celui qui jure sur Mon Nom en mentant Je le ferai
entrer en Enfer.
Ô fils d'Adam !
Lorsque tu consommes Mes subsistances observe donc Mon obéissance.
Ô fils d'Adam !
Ne Me réclame pas les subsistances de demain car je ne te réclame pas l'œuvre de demain.
Ô fils d'Adam !
J'agrée de toi le minimum en matière d'œuvres et toi tu ne te contentes pas des subsistances
opulentes.
Ô fils d'Adam !
Si Je devais laisser le bas-monde à l'un de Mes sénateurs je le laisserai à Mes prophètes pour
qu'ils appellent Mes serviteurs à M'obéir et à respecter Mon Ordre.
Ô fils d'Adam
Agis pour toi-même avant que la mort te frappe.
Ne sois pas dupé par le péché car Il porte des traces indélébiles.
Que la vie et la longue espérance ne te détournent pas de la repentance car tu regretteras son
report à un moment ou le remords ne le serait d'aucune utilité.
Ô fils d'Adam !
Si lu ne t'acquittes pas de Mon droit sur les biens que je t'accorde et si tu en prive les pauvres
de leur dû, je lâche contre toi un tyran qui s'en empare et je te prive de la rétribution sur ces
biens.
Ô fils d'Adam !
Si tu veux Ma miséricorde attache-toi à Mon obéissance et si tu crains Mon châtiment prends
garde à Me désobéir.
Ô fils d'Adam !
Si le bas-monde s'offre à toi, rappelle-toi la mort.
Si tu penses aux péchés, rappelle-toi la repentance.
Si tu possèdes les biens, rappelle-toi les comptes à rendre.
Si tu t'assois pour manger, rappelle-toi les affamés.
Si ton âme te pousse à user de ton pouvoir contre l'homme faible, rappelle-toi le pouvoir
d'Allah sur toi car s'Il veut Il lâche cet homme contre toi.
Si tu subis les épreuves aide-toi de la formule : Il n'y a de puissance et de force que par Allah,
le Très-Haut, le Tout-Puissant (Lâ hawla wa lâ quwwata illa billahi Al-'Aliyyi l-Adhîm).
Si tu tombes malade soigne-toi par l'aumône. Si tu subis un malheur dis : Nous sommes à
Allah et à Allah nous retournerons (Inna lillahi wa inna ilayhi raji'un)."

Exhortation n°38
Allah - تعالى - dit :

"Ô fils d'Adam !
Fais le bien car c'est la clé du Paradis et il conduit vers lui, et évite le mal car il est la clé de
l'Enfer et conduit vers lui.
Ô fils d'Adam !
Sache que ce que tu construis est voué à la ruine, que ta vie est vouée à la ruine, que ton corps
est voué à la terre et que ce que tu amasses est voué aux héritiers.
Ainsi, le bien-être bénéficie aux autres, et à toi, incombent les comptes que tu dois rendre,
ainsi que le châtiment et les regrets.
Ton seul compagnon dans la tombe c'est ton œuvre. Aussi, exige des comptes à toi-même
avant qu'on ne te les exige.
Attache-toi à Mon obéissance.
Prends garde à Me désobéir.
Contente-toi de ce que Je t'ai donné et sois parmi les reconnaissants.
Ô fils d'Adam !
Celui qui commet un péché en rigolant Je le fais entrer en Enfer en pleurant.
Celui qui s'assoit en pleurant par crainte de Ma Majesté, Je le fais entrer au Paradis en
souriant.
Ô fils d'Adam !
Combien d'hommes riches souhaiteront au jour de la Résurrection d'êtres pauvres ?
Combien de tyrans sont humiliés par la mort ?
Combien de choses agréables sont rendues amères par la mort ?
Combien d'hommes réjouis de leur bien-être sont troublés par la mort ?
Combien de joies ont cédé la place à de longues peines ?
Ô fils d'Adam !
Si les bêtes connaissaient ce que vous savez de la mort elles refuseraient de manger et de
boire jusqu'à ce qu'elles meurent de faim et de soif.
Ô fils d'Adam !
S'il n'y a que la mort et ses affres qui s'imposent à toi, tu ne devrais ni te calmer la nuit ni te
reposer le jour.
Qu'en serait-il lorsque tu sais que l'après de la mort est encore plus terrible ?
Ô fils d'Adam !
Mets son secret derrière toi grâce aux délices que tu obtiendras dans ta vie future et que tes
regrets portent sur les biens que tu raterais dans la vie de l'Au-delà.
Ne te réjouis pas trop de ce que Je te donne dans ta vie d'ici-bas et ce que tu en rates ne doit
pas te pousser aux remords.
Ô fils d'Adam !
De la poussière Je t'ai crée, vers la pâtissière Je te remmènerai et de la terre je te ressusciterai.
Fais tes adieux au bas-monde, prépare-toi pour la mort et sache que lorsque J'aime un
serviteur Je l'éloigne du bas-monde, Je le prépose pour la vie future el Je lui fais voir les
défauts du bas-monde pour qu'il l'évite et œuvre selon l'agir des gens voués au Paradis pour
que Je le fasse entrer au Paradis par Ma miséricorde.
Et lorsque Je déteste un serviteur je l'occupe par le bas-monde et je le prépose pour œuvrer en
ce sens afin qu'il, soit de ceux qui sont voués à l'Enfer où Je le précipite.
Ô fils d'Adam !
Toute vie connaît sa fin même si elle s'allonge.
Le bas-monde est semblable à l'ombre qui dure quelque moment puis s'efface et ne revient
plus vers toi.
Ô fils d'Adam !
C'est Moi qui t'ai créé.
C'est Moi qui t'ai accordé des subsistances.
C'est Moi qui t'ai donné la vie.
C'est moi qui te fera mourir.
C'est Moi qui te ressuscitera.
C'est Moi qui te demandera des comptes.
Si tu commets un mal Je le verrai, bien que pour toi même tu ne possèdes aucun pouvoir de
nuire ou d'être bénéfique ou de faire mourir ou défaire vivre ou défaire ressusciter.
Ô fils d'Adam
Obéis-Moi, sers-Moi et ne te soucie pas des subsistances car Je Me charge de cette affaire.
Aussi ne te soucie pas d'une chose que Je prends en charge.
Ô fils d'Adam !
Comment pouvais-tu assumer les conséquences de ce qui n'a pas été décrété à ton encontre, de
la même manière que tu ne reçois pas de rétribution pour une œuvre que tu n'as pas accomplie?
Ô fils d'Adam!
Celui dont la mort est sa finalité comment peut-il se réjouir du bas-monde ?
Celui dont la tombe est sa demeure comment peut-il se réjouir dans sa maison ici-bas ?
Ô fils d'Adam !
Peu de subsistances pour lesquelles tu rends grâce sont meilleures que beaucoup de
subsistances pour lesquelles tu ne rends pas grâce.
Ô fils d'Adam !
Le meilleur de tes biens est ce que tu offres avant de partir et le pire de tes biens est ce que tu
laisses derrière toi en ce bas-monde.
Aussi offre pour toi-même un bien que tu retrouveras auprès de Moi avant que la mort ne
t'emporte.
Ô fils d'Adam !
A celui qui croule sous les soucis c'est Moi qui dissipe son souci.
A celui qui demande pardon c'est Moi qui lui pardonne.
Celui qui se repent c'est Moi qui l'ai interpellé.
Celui qui est nu c'est Moi qui le couvre.
Celui qui a peur c'est Moi qui le rassure.
Celui qui a faim c'est Moi qui le rassasie.
Et lorsque Mon serviteur M'obéit et agrée Mon Ordre Je lui facilite son affaire, Je le soutiens
et Je dilate sa poitrine.
Ô Mûsâ (Moïse) !
Celui qui s'enrichit par les biens des pauvres et des orphelins, Je le réduits à la pauvreté en ce
bas-monde et Je le châtie dans la vie future.
Celui qui opprime les pauvres et les faibles, Je voue son édifice à la ruine et Je le loge en
enfer.
{ Ceci est contenu dans les Livres anciens : Les Livres d'Ibrahim et de Mûsâ }(Qur’ân, 87/18-19).

Les exhortations sublimes

Imâm Al-Ghazâlî

Commenter cet article