Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Le Chemin le plus court vers le Paradis c'est l'Autre

29 Juillet 2016, 10:36am

Publié par Baida

Le Chemin le plus court vers le Paradis c'est l'Autre

Le rituel sans le relationnel ...

Le Prophète - que la paix et bénédictions d’Allah soient sur lui questionna les sahabas: " Sauriez vous me dire ce que signifie Al-moufliss ? ", Ils répondirent : " Al-moufliss parmi nous est celui qui ne possède ni un dinar, ni un dirham.", désignant ainsi celui qui a absolument tout perdu ne possédant ainsi ni argent, ni legs, l’infortuné en quelque sorte, c'est-à-dire que pour eux Al-moufliss signifie " pauvre". C’est en effet ce qui semble être la définition la plus répandue chez les gens si on les questionnait à ce sujet.


Le Prophète - que la paix et bénédictions d’Allah soient sur lui – a dit : " Al moufliss est celui qui viendra le jour de la résurrection ayant observé le jeûne, accomplit les prières, et acquitté la Zakat (l’aumône légale). " Et dans une autre version :" c’est celui qui viendra avec des bonnes actions comparable à une montagne " c'est-à-dire qu’il viendra avec un nombre impressionnant de bonnes œuvres et possédera donc une immense provision de bonnes actions et qui aura par ailleurs, insulté untel, calomnié l'honneur d’un autre, volé l'argent de tel autre, répandu le sang de l’un, c'est-à-dire qu’il a commis d’innombrables injustices envers les gens. Ces derniers viendront réclamer leurs droits auxquels ils ne pouvaient prétendre dans la vie d’ici bas, ils les reprendront dans l’au-delà.
On s’emparera alors de ses bonnes actions pour les distribuer à untel qui reprendra son dû et un autre puis un autre, en toute équité et en appliquant le talion de plein droit. Et quant il n'aura plus de bonnes actions à son actif et qu’elles ne suffiront plus à le racheter auprès de ses victimes, on prend alors de leurs péchés pour les jeter sur lui avant de le jeter au feu. Qu’Allah nous en préserve !

Les propos du Prophète - que la paix et bénédictions d’Allah soient sur lui – étaient véridiques, car on ne peut mieux définir le mot Al-moufliss.


Pour ce qui est d’Al-moufliss de cette vie d’ici bas, de cette vie intermittente, il est fort probable que le pauvre devienne à son tour riche durant son existence et vice versa.


Quant à la faillite, la véritable faillite, c’est de perdre absolument toutes ses bonnes œuvres après avoir fait l’effort de les rassembler. D'ailleurs elles lui seront exposées et lui feront face le jour de la résurrection, pour qu’ensuite on les lui retire pour les distribuer à untel et untel.
Il y a en cela, un avertissement aux gens contre l’égarement, afin que l’être humain honore ses obligations de son vivant avant que survienne la mort, c'est ainsi qu'on pourra appliquer le talion durant cette vie d’ici bas. Dans l’au-delà, par contre, il n’y a pas de dirham ni de dinar pour racheter ses fautes, mais exclusivement des bonnes actions.


Le Rappel profite aux croyants

Commenter cet article

Le pédagogue 03/01/2016 15:25

Que faire si tu tiens une plante et que survient la fin du monde ?
Il faut la planter si tu peux.
Cet enseignement, parmi d’autres enseignements de l’Islaam, souligne, encore une fois, l’importance de l’équilibre qui consiste à faire de son mieux ici-bas comme si c’était la demeure de toujours, et à se préparer à rejoindre l’au-delà à tout instant.
Planter même si c’est la fin du monde, procède de cet équilibre des croyants et des croyantes.
Planter dans l’impermanence d’ici-bas, en vue de la récolte de la permanence de l’au-delà.