Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Etats d'âme et émotions

18 Août 2016, 11:00am

Publié par Natacha

Etats d'âme et émotions

Quelles sont les principales différences entre états d'âme et émotions primaires ?

Les états d'âme sont plus durables et moins intenses, mais
influents : ils ont la force de ce qui est faible et discret, mais aussi la ténacité
(telle une petite culpabilité qui peut nous gâcher une journée...). Et surtout,
ils ont un impact plus global, car ils n'existent pas seulement en réponse à
une situation donnée (celle qui déclenche une émotion forte), mais ils sont
en rapport avec tout notre lien au monde. Les émotions sont en général une
( réponse à quelque chose qui nous "arrive", les états d'âme pas toujours,
comme l'a montré le psychologue Nico Frijda, de l'Université
d'Amsterdam ; ils peuvent être autoproduits. Les émotions radicalisent et simplifient
notre perception des événements, les états d'âme la compliquent,
mais, en contrepartie, la rendent plus subtile. Les émotions sont des agitateurs
sociaux qui modifient notre relation aux autres et au monde. Au contraire,
les états d'âme sont plutôt des agitateurs internes qui modifient notre rapport à nous-même et notre vision du monde (ce qui peut, aussi, nous pousser
à changer mais plus lentement). Les émotions nous poussent plutôt vers
l'action extérieure et les états d'âme d'abord vers la réflexion intérieure.
Les états d'âme peuvent persévérer dans le sillage des émotions fortes,
comme une traîne (l'état dans lequel nous sommes après une grande joie ou
une grande déception). Et ils peuvent aussi représenter le terrain qui les facilite
: la morosité facilitant les coups de cafard et de tristesse, le ressentiment
préparant les flambées de colère, la panique explosant sur fond d'anxiété.
Nuées avant I'orage, puis ciels de traîne...

Commenter cet article