Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Les mal aimés

21 Août 2016, 11:15am

Publié par Natacha

Les mal aimés

Qui pense être mal aimé ne peut que bien souvent mal aimer. Si vous êtes convaincu de ne pouvoir être aimé, vous ne vous permettrez pas d'aimer.Sous prétexte que vous craignez toujours d'être abandonné, vous ne craignez pas d'abandonner ceux qui vous aiment; et, sous prétexte que l'autre est toujours susceptible de vous faire du mal, vous êtes parfois inconscient du mal que vous pouvez faire à ceux que vous aimez.

Il semble que vous ayez pour vous-même si peu de considération que vous ne puissiez juger de l'effet que vous puissiez avoir sur ceux qui vous entourent ; vous ne voyez que ce que l'autre ne fait pas pour vous, jamais ce que vous pourriez faire pour lui. Toujours en attente de ces preuves d'amour que vous n'avez jamais eues, vous oubliez qu'à votre tour vous pourriez en donner à ceux que vous aimez. Et vous êtes si convaincu de ne pouvoir compter sur personne, que vous risquez si vous n'y prenez pas garde d'être de ceux sur lesquels on ne peut compter.

C'est ainsi que, pour votre malheur, vous perdez ceux qui pourraient vous aimer et vous confortez, une fois de plus, dans l'idée que vous ne pouvez être aimé.

Arrêtez là ce processus infernal : prenez soin de ceux qui sont prêts à vous entourer de leur affection, ayez d'avantage d'égard pour ceux qui portent sur vous un regard bienveillant. Regardez autour de vous et ne laissez pas toujours s'éloigner ceux qui sont prêts à vous tendre la main.

Faire souffrir pour ne pas souffrir

Vous êtes convaincu de faire pour l'autre ce que vous ne faites en réalité que pour vous mêmes. Ne voulant surtout pas être coupable du malheur de l'autre de la même façon que vous rendez l'autre coupable ceux qui n'ont pas su vous aimer, vous vous refusez à aimer, et c'est ainsi que vous rendez l'autre malheureux. Vous vous sentez incapable de recevoir un amour que vous n'avez jamais eu, ayant trop peur d'être aimé comme vous ne l'avez jamais été. Et parce que vous avez souffert de n' être pas aimé, vous faites souffrir, comme pour le punir, qui vous aime, de la même façon que vous auriez voulu punir vos parents.. L'a priori d'un amour malheureux amène inéluctablement le malheur, même là où le bonheur est possible. Un possible que vous ne voulez pas voir, trop occupé que vous êtes à éviter de souffrir, et par conséquent trop concentré sur vos peurs. Vous êtes trop sensible à tout ce qui s'apparente à une demande, que ce soit celle de l'autre ou la vôtre, demande que vous pensez toujours impossible à satisfaire, que vous cherchez toujours à l'éviter.

Laissez vous aimer. laissez l'autre celui ou celle susceptible de vous apportez ce que vous désirez vous approchez au moins suffisamment pour vous donner la preuve d'un amour possible. Permettez lui de vous guérir de votre d'aimer au lieu de vous rendre à nouveau coupable de ne pas savoir l'aimer. Toute attitude de défense contre la douleur a ses limites et finit par entraîner des douleurs plus importantes que celle qu'elle voulait éviter.

Histoires d'amour histoire d'aimer

Catherine Bensaïd

Commenter cet article